Retour sur le stage professeurs 2016

Rançon du succès, c’est encore à Bordeaux que s’est tenu cette année le stage destiné aux professeurs de Shorinji Kempo et à leurs assistants.

Parfaitement organisée par Daniel Perosa, professeur du club bordelais, et Olivier Beyer qui enseigne à Marseille, cette rencontre a rassemblé 24 participants autour de trois instructeurs nationaux 6e Dan : Frank Baldet, président de la Fédération Française, Didier Camp et Frédéric Anscombre, assistants de Aosaka Senseï. Des intervenants de très haut niveau, qui pouvaient compter sur l’appui notable de Frédéric Juhel, Champion d’Europe en titre !

Outre par notre directeur technique, notre club était représenté par son professeur Anthony Pont, et ses deux assistants Thierry Patucca et Jérôme Giusti.

Un Art Martial pour la vraie vie !

La thématique retenue pour l’édition 2016 de ce stage était « Le Shorinji Kempo, théorie et réalité », rappelant que notre discipline est avant tout de la self-défense, et qu’elle doit donc fonctionner « en vrai ».

Les précieux conseils de Frank Baldet ©Yuko Irie Beyer
Les précieux conseils de Frank Baldet ©Yuko Irie Beyer

Mais comme il s’agit d’un Art Martial, la brutalité n’a pas sa place : la défense ou la contre-attaque doivent être proportionnelles au danger. Le principe de réalité est toujours présent, et l’équilibre est subtil pour le kenshi qui doit mettre un terme au péril sans sortir des clous de la légitime défense.

Pour autant, les techniques doivent être efficaces, et c’est pour cela que l’apprentissage physique n’a pas été oublié, loin s’en faut ! Les mises en situation sur lesquelles nous avons travaillé nous ont poussés à aller au-delà de l’apprentissage du mouvement pour véritablement « placer » la technique dans des conditions d’agression et de combats bien réels.

En conclusion, Frank Baldet a rappelé que les agressions les plus courantes ne viennent pas de la rue. Il nous a invités à garder l’esprit clair et alerte face aux centaines d’attaques de tous les jours : offres commerciales, publicités, mesquineries, méchanceté gratuite…

Apprendre à observer, à se méfier, à identifier le danger tout en conservant son calme, cela s’appelle heijoshin et c’est l’un des enseignements du Shorinji Kempo les plus utiles au quotidien.

Un message que tous les clubs relayeront à leurs élèves à l’issue du stage.

stage-professeurs-bordeaux-2016-yuko-irie-beyer
L’ensemble des participants et instructeurs ©Yuko Irie Beyer