Très répandu au Japon où il compte plus d’un millions de pratiquants de tous les âge, de tous les sexes et de tous les milieux, le Shorinji Kempo est un ensemble de techniques de défense utilisables par chacun dans toutes les situations et sans force physique particulière.

L’objectif n’est pas de chercher à gagner à tout prix, mais plutôt de ne pas perdre, en finissant le combat sans blessures, et sans avoir été dépossédé.

Il n’y a pas de compétition au Shorinji Kempo mais les démonstrations techniques existent, et l’obtention des grades se fait sur les progrès accomplis par les pratiquants en fonction de leurs capacités personnelles.

Image description

Les cours commencent par une préparation physique basée sur les étirements puis continuent avec un travail seul et surtout à deux. Ils sont complétés par l »explication des principes du Shorinji Kempo et se terminent par des assouplissements et une séance de « retour au calme »

Le Shorinji Kempo est membre de la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées. Le Professeur à Monaco est Anthony Pont, 2e Dan, sous la direction technique de Frank Baldet, 7e Dan,plus haut gradé européen et instructeur national, juge international, Président de la Fédération Française de Shorinji Kempo.

« Puisant tout autant à la source des arts martiaux chinois qu’à celle des arts martiaux japonais, le Shorinji Kempo de So Doshin fait revivre la tradition des moines bouddhistes rompus à tous les arts de combat. »

Karaté Bushido